32U Aljubarrota - 14 Août 1385
Toto sur l'eau32U Aljubarrota - 14 Août 1385
Longueur du plateau13
Largeur du plateau9
Joueur commençant2
Type d'aventure0
Publique1
Autoriser les traductions0
Aventure par équipe0
Contexte historique Quand le roi Dom Fernando mourut, en 1383, son successeur légitime était sa seule fille : Dona Beatriz. Le problème est que D. Beatriz était mariée avec D. Juan I, roi de Castille, ce qui pouvait mettre en risque l'indépendance du Portugal. Le roi du Portugal deviendrait donc castillan. Ainsi, quand D. Beatriz fut nommée reine, les Portugais (ceux qui avaient de l'influence) ne savaient pas quoi penser. Quelques uns l'ont acceptée, mais d'autres ne voulaient pas lui obéir. D. Leonor Teles, la veuve du roi D. Fernando, acceptait cette situation car elle était régente du royaume. Quant à D. João, Maître d'Avis, demi-frère de D. Fernando, était un des Portugais qui ne voulait pas D. Beatriz sur le trône. Pour affaiblir le pouvoir de la reine, D. João Maître d'Avis tua le Comte Andeiro, un Castillan qui était le conseiller le plus important de D. Leonor et qui, en réalité, faisait la régence du trône à sa place... Avec cette attitude, D. João Maître d'Avis gagna le soutien du peuple, de la bourgeoisie et de quelques nobles contre D. Beatriz. Craignant le pouvoir du Maître d'Avis, D. Leonor Teles demanda de l'aide au roi de Castille (son beau-fils) pour empêcher que D. Beatriz perde le trône. Le roi de Castille n'a pas aimé voir son influence sur le Portugal diminuée, il envoya alors ses troupes vers le Portugal et encercla Lisbonne, où était D. João Maître d'Avis. L'encerclement de Lisbonne fut des plus difficiles et des plus longs de l'histoire du Portugal. Néanmoins, les discussions avec l'armée castillane et la peste ont fait que les Portugais ne durent pas se rendre... Cette victoire a donné au Maître d'Avis une notoriété très grande envers le peuple portugais qui l'a nommé " défenseur et régent du royaume ". Ceux qui n'ont pas aimé le nouvel occupant du trône étaient les Castillans... Et le roi de Castille ordonna une nouvelle invasion du Portugal. Cette initiative conclue en plusieurs batailles entre les deux armées. Une d'elles a été la bataille des Atoleiros en 1384, le premier endroit où fut mise en pratique la "tactique du carré", qui eut de très bons résultats ! La tactique du carré était utilisée en "petite" échelle contre une armée proportionnellement plus grande et fut inspirée par les tactiques d'Alexandre le Grand (tirée d'un livre que D. Nuno Álvares Pereira avait lu peu de temps auparavant). Après cette victoire portugaise, les cortes de Coimbra ont décidé en mars 1385, d'acclamer D. João Maître d'Avis comme le nouveau roi de Portugal. C'était la fin de la Crise (de succession) de 1383-85. Mais de toutes les batailles, la plus référencée est celle d'Aljubarrota, le 14 août 1385. Le grand héros de cette bataille fut D. Nuno Álvares Pereira, un grand défenseur de D. João Maître d'Avis, qui décida de ne pas attendre à Lisbonne les Castillans et de se retrouver contre eux près de Leiria. D. Nuno Alvares Pereira organisa une petite armée qui combattit les Castillans avec des archers à pied qui formaient des files pour renverser les ennemis. Dans cette bataille, des chevaliers Anglais ont aidé l'armée portugaise. D. Nuno a profité des petites hausses du terrain, pour placer les archers. Il a ordonné de creuser des fossés cachés par des feuilles, dans lesquelles tombèrent les chevaliers castillans. Ensuite, il disposa son armée en trois sections, l'une d'elles (la plus grande) restait de réserve à l'arrière, commandée par D. João Maître d'Avis. Au devant, une grande ligne de soldats commandée par D. Nuno affrontait de devant les Castillans, leur donnant la sensation qu'ils avaient l'avantage. L'aile gauche était la célèbre "aile des amoureux", qui affronta bravement les Castillans, et l'aile droite était connue comme l'aile de Madressilva faisait pleuvoir des flèches sur l'armée ennemie tandis que la première aile combattait. Quand les chevaliers de l'armée castillane remarquèrent l'avancée des soldats portugais à pied, ils commencèrent à rassembler peu à peu leurs lances, jugeant qu'il ne serait pas nécessaire d'un grand effort pour les mettre en échec. Imaginez leur surprise quand plusieurs ailes ont commencé à avancer et les ont encerclés ! Cette tactique militaire, connue comme la "tactique du carré", fut le secret de la défaite des Castillans. Malgré une bataille sanglante, les plus grandes pertes étaient dans l'armée castillanne qui fut entourée par surprise par les troupes portugaises. Le résultat a été la victoire des Portugais devant une armée très supérieure, tant dans le nombre que dans les armes ! Les Portugais avaient 1700 lances, 800 besteiros et 4000 piétons ; en tout 6.500 hommes. Quant aux Castillans, ils avaient 5000 lances, 2000 chevaux, 8000 besteiros et 15.000 piétons, pour un total de 30.000 hommes, avec 700 charrettes, des milliers d'animaux chargeant provisions et munitions, 8000 têtes de bétail et autres serviteurs ! Cette bataille a été une étape très importante de l'Histoire du Portugal car elle évita au Pays de tomber dans les mains de la Castille en perdant son indépendance.
Briefing Castille : 4 cartes Les Castillans jouent les 1ers. Portugal : 6 cartes
Texte victoire Portugal : 4 bannières Castille : 4 bannières dont celle placée sur la carte. Tant qu'une unité castillane est dessus, elle rapporte une bannière.
Regles Les cours d'eau représentent les fossés piégés. Toute unité s'engageant sur un fossé doit s'arrêter et combat avec un dé de moins. Une unité castillane s'engageant dessus doit lancer son nombre de dés d'attaque (vert : 2 dés ; bleu : 3 dés ; rouge : 4 dés) et encaisser les pertes sur chaque symbole de sa couleur + pour les cavaleries le symbole avantage offensif. Les drapeaux ne font pas retraiter. Les unités portugaises (sauf les cavaleries) peuvent s'engager sans risque sur les fossés mais doivent s'arrêter. En cas de retraite sur les fossés, il ne faut pas tenir compte des dés à jeter (sauf pour les cavaleries (les pauvres) qu'elles soient castillanes ou portugaises). L'unité d'infanterie avec un badge anglais symbolise la présence du connétable D. Nuno ; cette unité combat avec 1 dé de plus et est intrépide 1. (Elle peut donc ignorer un drapeau). Si l'unité est détruite, lancer 2 dés (si un symbole arcane sort, le connétable est tué, sinon il est déplacé sur l'unité la plus proche). L'unité avec le badge français symbolise la présence de D. Juan I. Si l'unité est détruite, lancer 2 dés (si un symbole arcane sort, le roi est tué, sinon il est déplacé sur l'unité la plus proche). Si le roi est tué, la parie s'arrête et le joueur portugais est déclaré vainqueur.
Biblio Nós Cá Fora - Portail de la Communauté Portugaise de Belgique.

BattleLore is (c) Fantasy Flight Games. All Rights Reserved.
Conception : Eric GALLATO